• Je suis en ce moment en arrêt maladie, depuis 4 mois. Cela fait long, mais pour l'instant la reprise du travail est difficilement envisageable. J'ai des angoisses très fortes dès que je pense au travail, alors une hypothétique reprise me plongerait dans un désarroi total!

    Je ne fais pas grand chose de mes journées, à part surfer sur le net. Je n'aime pas sortir de chez moi. Je n'aime pas rencontrer du monde, ça me fait peur, j'angoisse. La simple idée de croiser un voisin dans l'ascenseur ou aux boîtes aux lettres me terrifie...Alors je passe mes journées seule, avec cette solitude à la fois recherchée et si dure à supporter : cruel paradoxe!

    J'attends depuis le mois d'octobre une réponse à ma demande de reconnaissance de travailleur handicapé.

    Qu'est-ce que la RQTH?

    J'ai rempli un dossier, avec certificat médical de mon médecin, afin d'avoir cette reconnaissance. J'espère l'obtenir pour accéder à un poste adapté à mes difficultés. Je ne sais pas du tout en quoi ce travail pourrait consister, mais j'espère qu'il y aura une place pour moi pour m'aider à faire face à mes angoisses. Celles-ci sont devenues insupportables au travail, d'où mon arrêt maladie. L'angoisse a laissé la place à la dépression, dans laquelle j'ai sombré peu à peu. Je ne suis plus au fond du gouffre, mais je sens que je suis fragile et que je peux replonger bien vite. Heureusement mes parents sont présents et au courant de mon mal-être, mais je parle tellement peu que c'est difficile pour eux de savoir si je vais bien ou mal.


    1 commentaire
  • http://www.phobiesociale.org/


    1 commentaire
  • Le blog de Bruno Cadia


    votre commentaire
  • Le blog d'une jeune femme Asperger, bien fait et très intéressant :

    http://mook.over-blog.com/


    votre commentaire
  • D'après le DSM IV (Diagnostical and Statistical Manual of Mental disorders), la Phobie Sociale est :

    1. Une peur persistante et intense d'une ou plusieurs situations sociales ou bien de situations de performance durant lesquelles le sujet est en contact avec des gens non familiers ou bien peut être exposé à l'éventuelle observation attentive d'autrui. Le sujet craint d'agir (ou de montrer des symptômes anxieux) de façon embarrassante ou humiliante.
    2. L'exposition à la situation sociale redoutée provoque de façon quasi systématique une anxiété qui peut prendre la forme d'une Attaque de panique liée à la situation ou bien facilitée par la situation.
    3. Le sujet reconnaît le caractère excessif ou irraisonné de la peur.
    4. Les situations sociales ou de performance sont évitées ou vécues avec une anxiété et une détresse intenses.
    5. L'évitement, l'anticipation anxieuse ou la souffrance dans la (les) situations(s) sociale(s) ou de performance redoutée(s) perturbent , de façon importante, les habitudes de l'individu, ses activités professionnelles (ou scolaires), ou bien ses activités sociales ou ses relations avec autrui, ou bien le fait d'avoir cette phobie s'accompagne d'un sentiment de souffrance important.
    6. Pour les individus de moins de 18 ans, on ne porte le diagnostic que si la durée est d'au moins 6 mois.
    7. La peur ou le comportement d'évitement n'est pas lié aux effets physiologiques directs d'une substance ni à une affection médicale et ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (p. ex. le trouble panique avec ou sans agoraphobie).
    8. Si une affection médicale générale ou un autre trouble mental est présent, la peur décrite en 1 est indépendante de ces troubles; par exemple, le sujet ne redoute pas de bégayer, etc..

    Le test suivant permet d'évaluer son anxiété sociale : Test peur des autres

     

    Films


    votre commentaire